| 
  • If you are citizen of an European Union member nation, you may not use this service unless you are at least 16 years old.

  • Stop wasting time looking for files and revisions. Connect your Gmail, DriveDropbox, and Slack accounts and in less than 2 minutes, Dokkio will automatically organize all your file attachments. Learn more and claim your free account.

View
 

Motion du 30 janvier 2019 sur les frais d'inscription des étudiants extracommunautaires

Page history last edited by rlg 1 year, 6 months ago

La 23esection du CNU réunie en assemblée plénière à Montpellier a adopté le 30 Janvier  2019  à l’unanimité de ses membres la motion suivante : 

                                                             

La hausse des frais d’inscription pour les étudiant.e.s étranger.e.s extracommunautaires, qui a été annoncée le 19 novembre 2018 par le Premier Ministre français, constitue une atteinte exceptionnellement grave aux principes universalistes fondamentaux de l’enseignement supérieur et de la recherche. Cette mesure ne peut qu’affaiblir le rayonnement de la recherche et de l’enseignement supérieur en général, avec des effets singulièrement délétères dans le domaine de la géographie qui est par essence ouverte à l’international. 

Cette augmentation mettrait en difficulté financière les étudiant.e.s étranger.e.s parmi les plus précaires et ferait renoncer nombre d’entre eux/elles à leur projet d’études en France. Les conséquences, pour nos formations et nos laboratoires de recherche, seraient désastreuses : les universités et les laboratoires de recherche en géographie accueillent un tiers de doctorant.e.s d’origine extra-communautaire et leur accueil contribue à la production scientifique, à l’inscription et la visibilité des laboratoires et de la recherche française dans des réseaux mondiaux et des revues scientifiques à l’étranger. 

L’enseignement supérieur et la recherche sont et doivent demeurer des biens communs. La 23esection apporte son soutien aux organisations et aux établissements qui sont d’ores et déjà mobilisés pour défendre un modèle d’université ouverte, inscrite dans les collaborations internationales, et accessible à toutes et à tous sans distinction de nationalité, d’origine géographique ou de revenu.

 

Comments (0)

You don't have permission to comment on this page.